La veste d’intérieur Nénuphar

Ma veste d’intérieur bien aimée, que je traînais depuis des années, commence à avoir un sacré coup de vieux. Il m’en fallait une autre qui réponde à un cahier des charges assez précis : une matière souple et confortable, des manches 3 quarts, pas de ceinture, pas trop chaude mais pas trop légère non plus.

J’ai donc choisi de coudre Nénuphar en l’adaptant pour l’usage qu’elle aura. Nénuphar est un patron de mes créatrices favorites, Deer and Doe.

Le tissu est souple et doux, avec l’endroit qui fait un peu fourrure rase. Il n’est pas du tout extensible. Je l’ai trouvé à Mondial tissus.

J’avais cousu Nénuphar dans 2 versions déjà : la veste Nénuphar puis un peignoir. Le patron est très bien fait et très bien expliqué.

Je n’ai eu aucun ajustement à effectuer en choisissant de coudre la taille 40, juste quelques petites modifications : j’ai allongé la veste de 6 cms au niveau des lignes prévues pour ça  sur les 2 devants , sur la partie dos et sur les bordures .

J’ai rétréci les manches pour qu’elles ne soient pas évasées mais simplement droites et je les ai raccourcies de 3 cms pour qu’elles arrivent au dessous du coude. J’ai baissé les poches de 2 cms.  J’ai aussi supprimé les petites encoches au niveau des poches et des bordures devant.

Il me fallait un système de fermeture et je ne voulais pas de ceinture, déjà utilisée pour le peignoir ni de boutons car la réalisations de boutonnières me paraissait compliquée. J’ai déjà eu quelques mauvaises expériences pour des boutonnières sur des tissus mous, en particulier le gilet rayé rouge et écru et le gilet rayé à broderie et je sais que les couturières comprendront ce que je veux dire : tu arrives à la fin de ton projet, tout tombe impec et dans la dernière ligne droite, tu ruines ton travail par des boutonnières mal faites qui ressemblent plutôt à des trous : c’est du vécu… J’ai été tellement contrariée que j’ai décidé d’éviter la fréquentation des boutonnières. J’ai donc cousu une grosse pression décorative trouvée chez Rascol. Et voilà le résultat qui me convient plutôt bien.

Depuis que j’ai fini cette veste, je la porte constamment quand je suis à la maison. Donc cette cousette correspond à un vrai besoin. En bonus, elle est aussi confortable et douillette que la bonne vieille veste.

Bonne semaine et prenez soin de vous.

 

14 réponses sur “La veste d’intérieur Nénuphar”

  1. J’aime beaucoup ton idée! Avant, je faisais beaucoup de couture  » au coup de cœur », et de plus en plus j’essais aussi d’inclure des pièces comme tu le dis si bien  » qui répondent à un besoin ». Ta version me donne envie de me faire un peignoir avec le patron de « la veste » du livre dressed 🙂 Je me note l’idée pour plus tard!

    1. Depuis que je couds, certains vêtements n’ont jamais été portés car ils ne correspondent plus à la vie que je mène maintenant. Comme je ne travaille plus, je reste beaucoup en tenue de maison ou en tenue de gym. De temps en temps, je porte une tenue plus habillée. Et pour l’été, il me faut plein de petites robes légères pour la chaleur. J’ai cousu un peignoir en partant de la veste Nénuphar et je le porte souvent. Merci de ta visite et de ton gentil commentaire.

  2. et bien voilà un projet réfléchi, utile, qui réutilise le patron, que demander de mieux !
    si en plus il est confortable et répond parfaitement à ce que tu attendais de lui, alors, c’est top !

    1. Comme je te l’ai déjà dit, certaines cousettes sont très peu portées. C’est dommage et je suis en train de rationnaliser ma façon de coudre. ça n’empêchera pas que je me fasse des vêtements « coup de coeur » de temps en temps. Merci de ta visite et de ton gentil commentaire.

    1. Les pressions viennent de chez Rascol ainsi que la fermeture éclair avec des strass que j’ai utilisée pour le projet suivant pas encore blogué. Merci de ta visite et de ton gentil commentaire.

    1. Je ne voulais surtout pas faire des boutonnières sur ce genre de tissu. Je suis tombée par hasard sur cette pression en cherchant une jolie fermeture éclair pour un projet actuellement presque fini. Merci de ta visite et de ton gentil commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *