Gilet rayé rouge et écru

Voilà un petit moment que je n’ai pas publié sur mon blog : j’ai peu cousu car j’étais très occupée….

…par les fréquentes visites à ma mère (dont la santé nous cause quelques inquiétudes) , nos vacances et un départ prévu pour Paris (chic, je vais pouvoir aller chez   » Tissus de Rêve  » et aux   » Coupons St Pierre « ! ) J’étais donc assez peu disponible pour coudre. Cependant, j’ai profité des cours) pour confectionner un gilet en jersey (déstockage de tissus Agnès B) .

J’ai utilisé le même patron (dessiné au cours) que le gilet rayé à broderie, en essayant cette fois ci de ne pas faire les mêmes erreurs…

J’ai coupé les parementures du devant « à même » (pour les non initiés, ça signifie qu’il n’y a pas de couture, qu’elles sont coupées avec le reste du vêtement)

Les parementures sont entoilées avec de la vieseline G785.

Je l’ai cousu entièrement à la surjeteuse, encouragée par Muriel car je ne suis pas très à l’aise avec cette machine. Finalement, les coutures et les surfils sont très propres , comme un vêtement du commerce.

Pour la zone où doivent être cousues les boutonnières (mon gros ratage du gilet à broderie), Muriel m’a recommandé d’entoiler aussi la petite bande sur le devant du gilet, de façon à ce que les 2 parties soient entoilées. J’ai fait quelques essais et mes boutonnières ont meilleure allure ; elles ne sont pas parfaites car j’ai eu quelques petites difficultés au découpage et j’ai coupé quelques fils, malgré tout mon soin. Je pense que le problème vient de la machine à coudre qui fait des boutonnières pas terribles.

J’ai terminé les finitions : ourlets et fixation de parementure en cousant à la main.

Une petite broderie thermocollante représentant une abeille et le tour est joué. (elle aura besoin que je lui couse un peu les ailes car elle me semble prête à s’envoler)

Bonne semaine et profitez de l’instant présent.

 

22 réponses sur “Gilet rayé rouge et écru”

    1. Ce n’est pas très compliqué, d’autant que c’est le 2ème gilet que je couds avec ce patron. Et la surjeteuse est un outil fabuleux (mais un peu cher pour le modèle qui me plairait). Merci de ta visite et à bientôt (je trouve qu’il fait bien gris à Paris…)

  1. Bonjour Anne Marie. Je vois que tu as récidivé ! 😉 Ton gilet est superbe et la petite abeille est délicieuse. Attache la bien pour ne pas la perdre. Personnellement, j’adore la couture à la surjeteuse. C’est rapide et propre. En revanche, la réalisation des boutonnières reste l’un de mes cauchemars.

    1. Merci!! Ma prof a une surjeteuse Babylock, une des meilleures, je crois et j’aime bien l’utiliser. En ce qui concerne les boutonnières, j’avais envisagé un moment les broder à la main, mais avec le jersey, ça risquerait de donner un résultat très très moyen. A bientôt.

    1. Merci Annie. J’ai encore des progrès à faire en boutonnières, mais ça viendra. Nous sommes à Paris, mais l’ambiance est un peu maussade : les mouvements sociaux + un temps gris et pluvieux. Heureusement qu’il y a les petits et les soeurs de Richard à voir. Biz et à bientôt.

    1. Sur du jersey, tu brodes les boutonnières à la main? J’y ai pensé mais sans avoir osé le faire (techniquement, je sais, mais sur du tissu chaîne et trame). Merci de ta visite et de ton commentaire.

  2. Wouah ! Superbe.
    Je suis de plus en plus tentée par une surjeteuse (mais je n’en ai jamais utilisée) C’est quoi le modèle de surjeteuse qui te plait ?
    Je crois que j’oublierais les boutonnières pour des pressions (maintenant que j’y ai goutté …)

    1. Ma prof de couture nous fait utiliser la BABY LOCK , il parait que c’est la Rolls des surjeteuses, avec des réglages automatiques. Mais elle est assez chère, hélas… Merci de ta visite.

    1. Je n’ai pas encore trouvé la technique pour réussir des boutonnières parfaites sur du jersey. Peut être un entoilage rigide juste dessous… Sinon,il faudra que j’essaye les pressions. Meilleurs voeux à toi, Nabel, et à ta jolie famille. Et merci pour ta visite et ton commentaire. Biz.

  3. Bravo pour ce gilet!! Il est très sympa. Les boutonnières sur du jersey sont toujours délicates à faire. L’entoilage aide. Ce qui aide aussi c’est d’utiliser un fil plus fin (pour la broderie) et d’avoir de bons réglages au niveau de la tension..
    J’espère que les problèmes de santé se règleront bien..

    1. Merci pour ta visite. En ce moment, les choses sont un peu difficiles à la maison. Il me faut courir plusieurs lièvres à la fois pour soutenir mon entourage dans ses problèmes de santé. Mais je commence à en voir le bout. De fait, la couture est passée un peu au second plan. Je tiens le coup et j’ai la chance d’être en retraite pour me rendre disponible pour ma famille. Au printemps, ça ira mieux !!! A bientôt.

  4. Je découvre ce blog via thread and neddles et j’aime bien ton travail sur le jersey…quoique …le sens des rayures des manches ne me semble pas habituel mais…c’est original !
    J’ai « investi » dans une surjeteuse et c’est extraordinaire pour le jersey.Ta prof a bien raison de te conseiller Baby lock. J’ai une Imagine de cette marque et elle est EXTRAORDINAIRE …je te déconseille toutefois les modèles combinés surjeteuse /recouvreuse. Laisse toi tenter !

    1. Bonjour, j’aime beaucoup travailler le jersey (et encore plus le porter). Pour le sens des rayures, cette veste a été coupée et cousue en cours et c’est ma prof qui a suggéré cette fantaisie qui permettait de ne pas trop aligner les rayures du corps et des manches. En vrai, mon GROS problème quand je couds du jersey, ce sont les boutonnières… Sur les 2 vestes, elles sont chaque fois très vilaines. ça ne se voit pas trop car je les ai cousues ton sur ton, mais je vais devoir progresser. Sinon, pour la surjeteuse, j’utilise celle du cours mais quand mon projet sera affiné, je suivrai les conseils donnés. Pour le moment, ce serait plutôt ma MAC que j’envisage changer car elle est vraiment vieille (mais costaud cependant). Merci beaucoup de ta visite et bon dimanche. ANNE MARIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *