Gilet rayé rouge et écru

Voilà un petit moment que je n’ai pas publié sur mon blog : j’ai peu cousu car j’étais très occupée….

…par les fréquentes visites à ma mère (dont la santé nous cause quelques inquiétudes) , nos vacances et un départ prévu pour Paris (chic, je vais pouvoir aller chez   » Tissus de Rêve  » et aux   » Coupons St Pierre « ! ) J’étais donc assez peu disponible pour coudre. Cependant, j’ai profité des cours) pour confectionner un gilet en jersey (déstockage de tissus Agnès B) .

J’ai utilisé le même patron (dessiné au cours) que le gilet rayé à broderie, en essayant cette fois ci de ne pas faire les mêmes erreurs…

J’ai coupé les parementures du devant « à même » (pour les non initiés, ça signifie qu’il n’y a pas de couture, qu’elles sont coupées avec le reste du vêtement)

Les parementures sont entoilées avec de la vieseline G785.

Je l’ai cousu entièrement à la surjeteuse, encouragée par Muriel car je ne suis pas très à l’aise avec cette machine. Finalement, les coutures et les surfils sont très propres , comme un vêtement du commerce.

Pour la zone où doivent être cousues les boutonnières (mon gros ratage du gilet à broderie), Muriel m’a recommandé d’entoiler aussi la petite bande sur le devant du gilet, de façon à ce que les 2 parties soient entoilées. J’ai fait quelques essais et mes boutonnières ont meilleure allure ; elles ne sont pas parfaites car j’ai eu quelques petites difficultés au découpage et j’ai coupé quelques fils, malgré tout mon soin. Je pense que le problème vient de la machine à coudre qui fait des boutonnières pas terribles.

J’ai terminé les finitions : ourlets et fixation de parementure en cousant à la main.

Une petite broderie thermocollante représentant une abeille et le tour est joué. (elle aura besoin que je lui couse un peu les ailes car elle me semble prête à s’envoler)

Bonne semaine et profitez de l’instant présent.

 

12 réponses sur “Gilet rayé rouge et écru”

    1. Ce n’est pas très compliqué, d’autant que c’est le 2ème gilet que je couds avec ce patron. Et la surjeteuse est un outil fabuleux (mais un peu cher pour le modèle qui me plairait). Merci de ta visite et à bientôt (je trouve qu’il fait bien gris à Paris…)

  1. Bonjour Anne Marie. Je vois que tu as récidivé ! 😉 Ton gilet est superbe et la petite abeille est délicieuse. Attache la bien pour ne pas la perdre. Personnellement, j’adore la couture à la surjeteuse. C’est rapide et propre. En revanche, la réalisation des boutonnières reste l’un de mes cauchemars.

    1. Merci!! Ma prof a une surjeteuse Babylock, une des meilleures, je crois et j’aime bien l’utiliser. En ce qui concerne les boutonnières, j’avais envisagé un moment les broder à la main, mais avec le jersey, ça risquerait de donner un résultat très très moyen. A bientôt.

    1. Merci Annie. J’ai encore des progrès à faire en boutonnières, mais ça viendra. Nous sommes à Paris, mais l’ambiance est un peu maussade : les mouvements sociaux + un temps gris et pluvieux. Heureusement qu’il y a les petits et les soeurs de Richard à voir. Biz et à bientôt.

    1. Sur du jersey, tu brodes les boutonnières à la main? J’y ai pensé mais sans avoir osé le faire (techniquement, je sais, mais sur du tissu chaîne et trame). Merci de ta visite et de ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *