La robe Coquelicot

J’ai guetté la sortie des patrons de Deer and Doe car je craque souvent pour un modèle , surtout avant l’été. Leurs petites robes sont souvent très sympas. Cette année aussi, je me suis laissée tenter par la robe Coquelicot , abondamment cousue et donc très visible sur les réseaux sociaux. J’ai ainsi pu me rendre compte de ce qu’elle donne… sur les autres.

La robe coquelicot est une robe d’été, sans manches à volant et à décolleté carré , avec jupe trapèze et fermeture invisible sur le côté . Le buste devant est composé de découpes princesse et les emmanchures sont finies au biais. Version A longueur maxi, version B longueur genou . J’ai choisi la version B . J’étais un peu ennuyée par le zip invisible , car j’en ai déjà cousu un sur la robe Centaurée  et il n’est pas invisible du tout.

J’ai donc prévu de confectionner une toile (pour les néophytes, c’est un brouillon) . Une toile peut être portable et dans ce cas on fait toutes les finitions bien jolies , ou non portable…

J’ai tout d’abord fait une toile non portable , ce qui m’a permis de réaliser quelques ajustements : en prenant pour point de départ la taille 40,  j’ai allongé le buste de 2 cm car, sur les patrons D et  D, la taille est souvent trop haute pour moi  . Je trouvais le décolleté devant vraiment trop profond ; je l’ai donc remonté de 1,5 cm  et j’ai corrigé la pente d’épaules.

J’ai ensuite confectionné une toile portable avec un tissu qui me restait du top marine à passepoil argenté. L’idée était de voir si je pouvais enfiler le vêtement sans poser de fermeture éclair. Il s’avère que ça passait, mais difficilement et j’ai dû défaire les pinces du dos . Pour continuer cette cousette en petit top , j’ai simplement ajouté un volant froncé , 1 fois et demie la longueur du bas .

J’ai utilisé une petite astuce pour stabiliser le décolleté de façon à ce qu’il ne se déforme pas ; c’est à dire que j’ai découpé une bande de 1 cm de largeur tout le long de la lisière et je l’ai cousue au bord du décolleté avant de poser le volant.

Sur cette photo, vous voyez l’envers du travail avant que je retourne le volant.


Il me faudra quand même poser le zip sur la version définitive de la robe . Mais pour le reste, ce n’était pas compliqué et toujours bien expliqué, comme pour tous les patrons Deer and Doe.

J’ai attaqué la robe avec mon joli tissu de chez Mondial Tissus. C’est une viscose pas trop fine, une popeline il me semble , avec un joli tombé , et peu froissable.

La coupe et la couture ont été plutôt faciles du fait de la toile réalisée préalablement. J’ai donc repris la petite astuce expliquée auparavant pour stabiliser le décolleté .

Comme conseillé, j’ai cousu avec des coutures anglaises qui donnent un aspect très soigné à l’intérieur des vêtements.

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin : le zip invisible. Pour en venir à bout, j’ai trouvé ce tuto très bien expliqué : https://www.leslubiesdecadia.com/couture/comment-coudre-une-fermeture-eclair-invisible/ . Merci à la blogueuse qui a rédigé ce tuto car j’ai cousu ma fermeture invisible … les doigts dans le nez. Bien sûr, j’avais le pied spécial. J’étais trop contente de moi et je vous laisse admirer le travail :

Je ne sais pas si je saurais en réussir une autre, mais je suis très fière de celle là .

J’ai cousu cette robe Coquelicot, à mon allure de tortue tranquille, en faisant des essayages de temps en temps. Le livret d’explications du patron est très clair ; j’ai suivi scrupuleusement les instructions et le produit fini me convient très bien.

Cette robe est très agréable à porter .

Je pense que j’en referai une version en jersey, donc sans fermeture éclair et peut-être sans volant. A voir…

Prenez soin de vous et profitez bien du moment présent.

 

 

8 réponses sur “La robe Coquelicot”

    1. Merci de ta visite et de ton commentaire. En ce moment, il fait si chaud que je reste volontiers au frais à la maison. Biz à toi et bel été.

  1. Coucou Anne-Marie. J’avais raté ton article concernant cette jolie robe Coquelicot. J’aime beaucoup ce modèle, si frais et féminin. La robe te va à merveille. Je pense effectivement que tu devrais rentabiliser ton travail sur ce patron, car c’est une jolie robe à porter en été.

    1. Coucou Fanfreluche, j’ai eu un petit problème avec mon blog qui n’était plus accessible en permanence. Mon fils a réglé ce problème en rentrant de ses vacances. J’ai bien aimé coudre cette robe Coquelicot dont j’apprécie énormément le tissu qui ne se froisse pas trop. Là je suis en train de patronner une Coquelicot en jersey, car je préfère définitivement coudre et porter du jersey. Merci de ta visite et de ton commentaire et bel été.

  2. Il m’a bien tentée aussi ce patron mais je ne porte pas beaucoup de robes alors il faut savoir être raisonnable. Ta version est très jolie et te va bien, tu vas pouvoir la porter avec plaisir. Et bravo pour la pose du zip invisible !

    1. Dans ma région, on porte plutôt des robes en été même les filles qui préfèrent les pantalons. C’est pourquoi, j’aime bien m’en coudre 1 ou 2 car je sais que je les porterai. J’ai attaqué une 2ème Coquelicot en jersey et sans volant. Merci de ta visite et de tes commentaires.

  3. Elle est très sympa cette petite robe Coquelicot.. C’est souvent utile de faire un test sur une version plus courte et ça évite de gâcher les beaux tissus.. Bravo pour le zip invisible, c’est aussi ma bête noire. Pour ça le jersey c’est top confort et pas de zip!!

    1. C’est vrai que j’étais trop contente de moi d’avoir réussi la pose de ce zip invisible. Mais franchement, le pied spécial et le tuto m’ont beaucoup aidée. A bientôt au plaisir de te lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *