La robe Centaurée à petites fleurs

Le patron de la robe Centaurée de Deer and Doe était acheté depuis un certain temps et attendait que j’ai un peu de temps pour m’en occuper…

J’ai profité du séjour de Richard parti aider sa soeur pour me lancer dans cette cousette , avec un peu d’appréhension. Ce patron a un corsage plein de découpes et je craignais avoir du mal à l’ajuster à ma taille. J’ai choisi un tissu peu cher que j’avais acheté aux coupons St Pierre; c’est un coton assez léger avec de toutes petites fleurs.

J’avais envie de souligner les découpes, aussi j’ai acheté du biais au marché. J’ai utilisé ce biais comme passepoil pour souligner la forme étoilée du devant. Le tuto d’Eléonore, la créatrice du patron, pour réaliser cette technique m’a bien aidée pour venir à bout de cette difficulté. Il m’a fallu bien respecter les surplus de couture de 1,5 cm pour que l’étoile soit bien fermée au milieu.

Le reste du biais m’a permis de border les emmanchures et l’encolure.

J’ai modifié les bretelles en remplaçant les 2 bretelles toutes fines en biais par une bretelle un peu plus large (3,5 cm),  de façon à cacher les bretelles du soutien gorge. Je me rends compte en portant cette robe que les bretelles ont tendance à glisser quand je suis assise par exemple. Il va me falloir trouver un système pour bloquer ces bretelles car ça me gêne un peu.

La jupe est basique, un peu froncée. Je l’ai un peu allongée par rapport au patron.

Pour la 1ère fois, j’ai réussi à poser la fermeture invisible avec le pied spécial. Par contre, en dessous de la fermeture, ce n’est pas magnifique et j’ai été obligée de fermer le début de la couture par quelques points à la main, assez approximatifs.

Cette robe est tout à fait agréable à porter quand il fait chaud (et en ce moment, il fait vraiment chaud…). L’air s’engouffre sous la jupe, mais je ne pourrai pas la porter les jours de Mistral, sous peine de me retrouver avec la jupe sur la tête !

Je referai certainement cette robe, à condition d’avoir trouvé une astuce pour que les bretelles ne bougent pas.

EUREKA

J’ai trouvé une solution pour les bretelles ; elle se trouve dans la ( très très vieille ) « Grammaire de la couture » de BURDA ( de 1977 tout de même ) . Il s’agit de coudre un petit ruban au niveau de la bretelle et d’y coudre un bouton pression.

Voici ce que ça donne.

Et j’ai cousu un petit crochet en haut de la fermeture éclair car ça bâillait un peu (d’après l’avis éclairé de Terpsi que je remercie au passage)

Bonne semaine et profitez de l’instant présent.

15 réponses sur “La robe Centaurée à petites fleurs”

  1. Cette robe te va parfaitement, les raccords sont impeccables, je suis admirative.
    Pour faire tenir les bretelles, je me souviens que dans ma jeunesse les couturières mettaient une patte toute fine qui passait sous la bretelle de s.g. et fermée par une petite pression. Je ne sais pas si je suis claire.

    1. Tu as raison pour la petite patte sous la bretelle. Les 2 bretelles (celle de la robe et celle du s.g. ) seront solidarisées et elles glisseront moins (ou plus du tout) . Merci de ta visite et bel été.

    1. Coucou, cette robe est très confortable quand il fait très chaud. Elle le sera encore plus quand j’aurai solutionné l’histoire des bretelles. Biz et à bientôt.

  2. Elle est toute mignonne cette Centaurée fleurie! Tu as vraiment bien géré la pose du biais passepoil. Ça doit être un peu prise de tête de faire en sorte que les pointes se joignent bien au milieu. Tu as bien réussi.

  3. Merci de ta visite, Fanfreluche. Comme c’était la 1ère fois que je cousait ce modèle, je travaillais beaucoup avec le fil à bâtir (à l’ancienne) . Il faut avouer que les patrons Deer and Doe sont très bien expliqués et dans la cas de la robe Centaurée, il y a plusieurs tutoriels en vidéo qui aident bien. A bientôt (je viens d’admirer vos 2 pantalons)

  4. Elle est très jolie et l’idée du passepoil est chouette car ainsi les découpes sont bien mises en valeur ! Pour la fermeture, on ne voit pas de souci sur le bas mais j’ai l’impression que tu l’as posée un peu basse. Peut-être un petit crochet permettrait de fermer le haut…

  5. Effectivement la fermeture ne va pas jusqu’en haut. Je ne suis pas très fortiche en fermeture éclair… J’ai donc posé un petit crochet comme tu me l’as suggéré et c’est beaucoup mieux. J’ai aussi résolu le problème des bretelles qui tombaient. Merci de ton aide et bonnes vacances à toi et à ta famille.

  6. Elle est très réussie cette robe ! Les raccords au milieu du devant sont parfaits (tu aimes vivre dangereusement !). C’est un modèle que je n’ai pas cousu car très peur, comme toi, des ajustements éventuellement nécessaires. Mais elle te va très bien, tu as eu raison de tenter. Et je vois que tu as résolu tes petits soucis alors tu va pouvoir te lancer dans une deuxième version !

    1. Merci Nabel. C’est vrai que j’ai attaqué cette robe avec une certaine appréhension, surtout à cause des passepoils. (la poubelle n’était pas loin…). Je pense que je la tenterai une prochaine fois en jersey ; ça sera forcément plus facile à ajuster. Pour le moment, j’ai commencé une robe – chemise Mélilot avec un bien joli tissu un peu mollasson peut -être (à voir). Continue bien les vacances s’il t’en reste encore un peu et encore merci de ta visite.

  7. J’aime beaucoup le rendu des passepoils et la pose n’est pas trop compliquée, juste un peu minutieuse. Celui là m’a coûté très peu cher car il vient d’un déstockage au marché de ma petite ville. Merci de ton gentil commentaire et de ta visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *